Soyeux et confortable, le satin de coton est un type de tissage aux nombreux atouts. Synonyme d’élégance, il est fragile et doit être entretenu avec soin. Bonsoirs vous donne ses conseils pour savoir comment laver le satin de coton : des précautions sont à prendre pour un entretien parfait de votre linge de lit.


Le satin de coton, un textile délicat

Connu pour son éclat et sa brillance, le satin peut être tissé à partir de fibres diverses comme la soie, la laine ou le polyester. L’une des versions les plus appréciées est le satin de coton, une solution idéale pour un linge de lit de luxe. La douceur et l’aspect brillant de ce type de tissu en font un choix recommandé pour des draps, une housse de couette ou une belle parure de lit unie. Il a également l’avantage de respecter la peau et d’éviter l’accumulation des bactéries au niveau du tissu, tout comme peut le faire la soie. Le satin a la particularité de ne pas absorber les liquides et de prendre soin des cheveux, ce qui en fait un très bon choix pour une taie d’oreiller.


Malgré son prix plus élevé que la moyenne, le satin de coton demeure un excellent investissement en raison de sa résistance supérieure, due à une grande densité de fils. C’est aussi un textile capable de s’adapter à toutes les saisons. De la même manière que le lin, il fait office d’isolant en hiver et son caractère respirant est très apprécié en été. Il permet une bonne régulation de la température corporelle, ce qui peut servir aux personnes souffrant de sudation nocturne. Pour une démarche éco-responsable, il est possible d’opter pour un linge de lit en satin de coton 100 % biologique avec la certification GOTS.



Les bons réflexes pour un premier lavage

Les matières fragiles comme le satin ou la percale de coton nécessitent un entretien adapté pour leur garantir une longue durée de vie. Avant une première utilisation, le lavage est conseillé pour une parure de lit ou des draps en satin. Plusieurs étapes sont à respecter pour ne pas abîmer le tissu dans l’opération.


Vous pourrez commencer par faire tremper les pièces de votre choix (linge de lit ou vêtements) si celles-ci comportent des couleurs. Des draps colorés sont à placer pendant 12 heures dans de l’eau froide, éventuellement avec un peu de vinaigre blanc (ou une à deux cuillères de bicarbonate de soude) pour renforcer la longévité des teintes. Ensuite, il est possible de retourner le linge sur l’envers et de procéder à un prélavage doux. Un programme à 30 °C maximum est recommandé, avec une faible quantité de lessive. Le prélavage est une étape indispensable pour préserver les coloris et se débarrasser des excédents de pigments et d’apprêts. Il contribue aussi à fixer les couleurs à l’avenir. Cette opération est à réaliser dans une machine vide de tout autre élément.


Selon les produits, un lavage à la main ou un nettoyage à sec pourra mieux convenir. Afin de ne pas prendre de risque, reportez-vous aux indications figurant sur l’étiquette d’entretien. Les fabricants fournissent toujours des instructions précises pour éviter la dégradation des fibres au lavage. Les articles les plus délicats seront à confier à un nettoyeur à sec professionnel.


L’entretien du satin de coton

L’entretien de votre linge de lit en satin demande de respecter quelques règles simples. Les lavages sont à faire selon un programme délicat, jamais au-delà de 30 ou 40 °C, en utilisant une lessive douce, si possible une lessive liquide sans azurant dans le cas de parures colorées. Pour votre machine à laver, une vitesse d’essorage faible est préférable, tout comme un réglage à l’eau froide. Pour un vêtement fragile, placez-le dans un filet afin d’éviter de le voir se tordre pendant le lavage. Si vous avez des taches sur vos articles, il vous faudra prétraiter la zone touchée à l’aide d’un détachant à base d’enzymes. Le détachant devra agir au moins 10 minutes sur chaque tâche avant lavage.


Pour un nettoyage de meilleure qualité, plusieurs astuces sont à connaître. Il est intéressant d’éviter la lessive en poudre qui peut laisser des marques sur le tissu, tout comme les adoucissants colorés. Pour éviter les frottements mécaniques en machine, un lavage en tambour plein est conseillé. Le cycle d’essorage ne doit pas être trop rapide par ailleurs, avec un maximum de 900 tours/minute. En fin de lavage, ne laissez pas votre linge en satin trop longtemps entassé dans la machine : il sera plus difficile à défroisser et un transfert de couleurs peut avoir lieu.


Sécher et repasser du linge en satin de coton

Pour parfaire l’entretien de votre linge, deux tâches essentielles sont encore à réaliser avec le séchage et le lavage. Un séchage à l’air libre est fortement recommandé pour tous les articles en satin. Pour des vêtements, un séchage à plat à l’abri du soleil est la meilleure option. Si vous choisissez le sèche-linge, un programme modéré est indispensable pour éviter une usure prématurée du tissu. Vous pourrez sortir le linge encore légèrement humide et finir de le sécher sur l’envers à l’air libre.


Le repassage de vos parures en satin se fait soit à basse température (110 °C maximum), soit avec un fer chaud (2 points, 150 °C). L’étiquette vous indiquera quelle température choisir. Un filet de repassage pour tissu sensible est à utiliser. Un bon repassage se fait sur l’envers du tissu. Les parures en coton lavé n’ont pas besoin d’être repassées, mais peuvent être défroissées à basse température.