Il y a une chose à laquelle tout le monde est obligatoirement confronté : le jaunissement des oreillers et de leurs protections. Bonsoirs a donc pensé à vous montrer quelques astuces pour prendre soin de votre literie et lui redonner sa blancheur d'antan.


Nettoyer une taie d'oreiller : à la main ou en machine ?


C’est la nature de l'agent salissant qui vous aidera à choisir la méthode de nettoyage adéquate.


Blanchir une taie d'oreiller en machine



Si votre taie d'oreiller est salie par de la poussière seulement, vous n’aurez aucun mal à la nettoyer. Il suffit de mettre en marche votre machine à laver et de choisir le mode de lavage qui convient à la nature du tissu pour ne pas l'abîmer.


Toutefois, il ne faut pas mélanger les couleurs afin d'éviter qu'elles dégorgent les unes sur les autres. Vous pouvez aussi ajouter un adoucissant au savon de Marseille pour avoir cet effet blanc éclatant qui redonnera vie à votre taie d’oreiller et à vos draps.


Il est également possible de blanchir un coussin jauni en machine, mais cela n’est pas valable pour tous les oreillers. Par exemple, nous vous conseillons d'éviter la machine à laver si les rembourrages sont à base de plumes, car elle est assez agressive. 


Blanchir une taie d'oreiller à l’eau de Javel


L'eau de Javel est très efficace pour blanchir les tissus. Elle aide également à se débarrasser des acariens et des taches d'encre. Il faut toutefois prendre vos précautions, car il s’agit d’un agent chimique assez puissant.


Vous pouvez procéder à un lavage manuel, c'est-à-dire nettoyer normalement votre tissu au savon, puis le plonger dans l'eau de Javel afin de le blanchir. Il n'est pas conseillé de mélanger les différents nettoyants entre eux en raison des réactions non anticipables qui pourraient en résulter.


L'eau de Javel est un désinfectant qui élimine aussi bien les virus que les bactéries qui colonisent les taies d’oreiller. Pour un nettoyage optimal, il existe une recette de grand-mère qui consiste à faire bouillir de l'eau avant d'y ajouter un peu de savon de Marseille et de l'eau de Javel. Une fois cela fait, vous n'aurez qu'à laisser vos taies jaunies dedans pendant quelques heures. Le résultat est spectaculaire.


Si vous n'avez pas le temps pour un lavage manuel, vous pouvez utiliser votre machine à laver avec la même préparation.


Blanchir une taie d'oreiller au bicarbonate de soude et au vinaigre


Laver votre oreiller jauni au bicarbonate et au vinaigre blanc est un excellent moyen de lui redonner sa couleur blanche. De plus, ces ingrédients doux n'abîment quasiment pas les tissus, quelle que soit leur nature. Vous pouvez donc les utiliser aussi souvent que vous le souhaitez sans avoir peur de déchirer votre literie.


Cette solution chimique est également utilisée pour lutter contre les mauvaises odeurs, surtout celles qui sont dues à la sueur. Si vous avez peur de nettoyer votre oreiller jauni au vinaigre blanc, vous pouvez le remplacer par du jus de citron naturel.


En réalité, les deux acides se valent, mais l'agrume est beaucoup plus doux et laisse une odeur fraîche après le séchage.


Pensez à diluer encore plus ces solutions pour laver votre oreiller en plumes jauni. Ce dernier étant beaucoup plus fragile et délicat, il est conseillé de procéder à un nettoyage manuel doux, car un lavage agressif risque de l'abîmer.


Vous pouvez également utiliser du savon de Marseille avant ou après le vinaigre et les cristaux de soude. Néanmoins, ces derniers sont bactéricides et largement suffisants à eux seuls. Ils agissent même sur les acariens, réduisent les risques d'allergies et n'abîment pas votre housse ni votre coussin en cas de lavage régulier.


Nettoyer une taie d'oreiller grasse


La graisse est l'élément le plus susceptible de salir vos taies d’oreiller, voire de pénétrer dans vos oreillers synthétiques et d'y laisser des odeurs nauséabondes. Ce risque est d'autant plus important si vous avez le cuir chevelu gras ou si vous êtes chauve.


De plus, la graisse peut être difficile à nettoyer.


La première astuce afin de décrasser votre taie d'oreiller est de la laver à l'eau chaude ou bouillante. Celle-ci fait en sorte de dissoudre les particules de lipides. Vous pouvez également utiliser le savon de Marseille en application locale sur les taches. Laissez votre linge imbibé de cette solution quelques heures au soleil afin de maximiser vos chances de vous débarrasser de la graisse.


Pour les taies d'oreiller les plus rebelles, vous pouvez utiliser un détergent plus puissant en prenant vos précautions, voire du liquide vaisselle.


Les taies d'oreiller et la transpiration


L'humidité et la transpiration sont les pires ennemies des taies d'oreiller. Heureusement, il est assez facile de se débarrasser des taches laissées par la sueur. Il faut toutefois agir rapidement et ne pas la laisser s'incruster dans le textile. Les lavages à sec sont déconseillés. Plus le tissu est mouillé, plus vite la saleté s'en échappera.


Pensez à aérer votre literie chaque jour dans la mesure du possible. Vous pouvez même avoir recours à votre sèche-linge pour cela. Bien que l'air ambiant n'élimine pas la transpiration, il permet de lutter contre la pullulation microbienne qui entraîne le jaunissement des tissus.


Vous devez aussi penser à rapprocher les jours de lessive, en particulier en été à cause de la température et de l'humidité. Vous n’aurez qu’à utiliser des ingrédients non corrosifs pour blanchir votre taie d’oreiller ou votre coussin, comme le vinaigre et le bicarbonate de soude. Vous pouvez également alterner entre ces derniers, notamment en cas de taches jaunes assez rebelles.


Enfin, Bonsoirs tient à vous rappeler qu'une bonne hygiène est la meilleure façon de protéger sa literie et d'éviter les lessives intempestives qui risquent de l’abîmer.