Très confortable à la sortie de votre douche ou de votre bain, le peignoir est un accessoire pratique qui peut s’user avec le temps. Pour qu’il conserve son aspect d’origine, il est essentiel de savoir à combien laver un peignoir et quelles sont les astuces de lavage à appliquer.

 

Bien laver votre peignoir

 

Exposé à l’humidité, à la poussière et aux bactéries, un peignoir doit être lavé régulièrement pour des questions d’hygiène. Pour l’entretien de votre linge de bain, plusieurs conseils sont indispensables. Vous devrez commencer par lire en détail les étiquettes se trouvant sur vos produits. Selon les matières, des informations spécifiques vous seront données quant à la température de lavage idéale et le type de lessive à utiliser. Dans l’absolu, on peut considérer qu’un peignoir de qualité se lave en machine à basse température, entre 30 et 40 °C. Une température trop élevée serait néfaste pour les fibres et pourrait causer un rétrécissement du tissu. Le lavage à la main dans une eau tiède ou froide s’impose uniquement pour les textiles fragiles.

Il est préférable de vous servir d’une lessive douce, sans agents blanchissants. Vous pourrez trouver dans le commerce des lessives spéciales prévues pour les tissus délicats. Un cycle de lavage doux est approprié ici pour éviter les frictions et l’usure des fibres. Un cycle court peut être privilégié à une fréquence hebdomadaire si vous avez l’habitude d’utiliser votre peignoir tous les jours. Pour l’essorage, une vitesse basse conviendra mieux pour ne pas déformer le peignoir.

Dans le cas d’un article de couleur, mieux vaut le laver séparément, ou en moins sans qu’il soit en présence de vêtements rêches. Cette précaution est nécessaire avant une première utilisation pour permettre au tissu de dégorger. Avec un peignoir en coton ou un peignoir éponge, évitez l’assouplissant et programmez un cycle de lavage supplémentaire pour éliminer tous les résidus.

 

Le séchage, une étape importante

 

Quand votre peignoir aura été lavé, vous pourrez passer à l’étape du séchage. Dans un premier temps, n’hésitez pas à presser avec soin votre peignoir pour en faire ressortir l’excédent d’eau. Prenez garde à ne pas le tordre, ce qui endommagerait le textile. Un séchage à basse température est possible avec votre sèche-linge si vous n’avez pas le temps de laisser votre peignoir à l’air libre.

Comme pour les serviettes de bain, le séchage à l’air libre est cependant préférable pour un peignoir moelleux en fibres naturelles. Un peignoir en coton pourra être suspendu sur un cintre le temps qu’il sèche, sans l’exposer directement au soleil. Cette solution est la plus adaptée, sur un étendoir également, afin de garder la douceur de la matière sans déformer le produit. Pour un modèle plus fragile comme le peignoir éponge, pensez à le tapoter et à le réajuster à la sortie de la machine afin d’évacuer l’eau.

 

Quelques conseils pour un parfait entretien

 

 En suivant ces conseils, un peignoir en nid d'abeille Bonsoirs pourra bénéficier d’une plus longue durée de vie. Pour laver un peignoir polaire à la matière épaisse, pensez à ajouter dans le tambour deux ou trois balles de tennis afin que celui-ci conserve tout son moelleux. Faites attention à ne jamais utiliser d’eau de Javel ou bien de détergent agressif sur votre peignoir.

 Si des taches légères sont visibles sur le tissu, vous pourrez les prélaver avec du bicarbonate de soude ou du savon de Marseille. Quelques gouttes de vinaigre blanc dans l’eau de rinçage pourront agir en outre comme assouplissant naturel. Quel que soit le grammage de votre peignoir, il est conseillé de ne pas le repasser après lavage. La chaleur peut en effet détériorer les fibres du tissu. Une fois sec, vous pourrez disposer votre peignoir sur un cintre et le conserver dans un lieu à la fois frais et sec. En le rangeant de cette manière, vous éviterez la formation de plis disgracieux.

 

Vous aimerez également :
Peignoir de piscine
Quelle matière pour un bon peignoir ?
Quel est le meilleur peignoir pour femme ?